slide3
« Nos actions ne changent rien à la misère du monde, mais, pour les enfants aidés et soutenus, elles changent TOUT »

FAIRE UN DON

Nous vous invitons à cliquer ici pour faire un don

APPELEZ-NOUS MAINTENANT +41 -79-785-61-79

ASAM

Espoir pour Eux travaille depuis sa création avec l'orphelinat Joie de Vivre, en Haïti. Fondé et géré par deux Canadiennes, Sylvie et sa fille Angèle, l'orphelinat accueille 21 "enfants" âgés entre 3 et 21 ans et placés par les services sociaux de la ville de Port au Prince. La majorité d'entre eux sont atteints du Sida, certains souffrent également de handicaps. Tous ont vécu des situations familiales dramatiques et portent un très lourd passé, fait de mauvais traitements, viols et autres difficultés. La plupart ont encore leur famille et ont des contacts plus ou moins fréquents avec elle. 

 

Espoir pour Eux contribue financièrement aux dépenses quotidiennes de l'orphelinat et aux soins médicaux pour les enfants, sans oublier les imprévus (la génératrice qui lâche, la voiture qui tombe en panne, etc). L'association a également mis en place des parrainages pour les enfants de l'orphelinat et des environs.   

Printemps 2016

De nombreux événements ont émaillé la vie de l'orphelinat Joie de Vivre ces derniers mois. Sylvie, Angèle et les enfants ont ainsi déménagé deux fois. D'abord vers un premier lieu où elles espéraient construire une structure qui pourrait devenir autonome avec une école et un jardin. Hélas elles n'ont pas pu rester. Elles ont donc recommencé ailleurs, à 1h30 de Port au Prince, sur un grand terrain où elles ont réhabilité une ancienne église. Elles ont fait construire également un deuxième bâtiment pour leur propre logement (juste à côté des enfants) et pour héberger les bénévoles et visiteurs. L'ensemble comprend également une école, rudimentaire pour l'instant, qui accueille les plus jeunes de l'orphelinat ainsi que d'autres enfants des alentours en situation précaire.


 

Début mai, l'orphelinat a perdu l'un de ses petits pensionnaires que les membres d'Espoir pour Eux connaissaient bien, de nom ou directement: Vérone, 11 ans, est décédé le 5 mai. Il y a quelques années il avait été victime d'un accident de moto-taxi sur le chemin de l'école. De nombreuses opérations s'en sont suivies, en partie financées par Espoir pour Eux. L'association a fait un dernier geste pour lui en finançant ses funérailles.

 

D'autres nouvelles enfin de quelques enfants:

 

- Clarens a comme prévu été opéré aux Iles Caïman. Il est de retour à l'orphelinat et va bien.

- Widberlin a de nouvelles attelles mieux adaptées

- Mickenlove, le petit garçon de 8 ans retrouvé abandonné dans une maison l'année dernière, va mieux, mais il est épileptique et a besoin de beaucoup de soins. Il devra probablement subir une gastrostomie à la fin du mois de juin. 

Juillet 2015: Le voyage d'Emma et Noémie

Au mois de juillet 2015, deux jeunes Jurassiennes, Emma Etique et Noémie Rondez, ont séjourné quinze jours à l'orphelinat Joie de Vivre, à Port-au-Prince, que soutient Espoir pour Eux. Elles en ont ramené des souvenirs inoubliables, mais aussi des photos que l'on peut voir ici, ainsi que le film ci-dessous:

 

 

Mars 2015

L'orphelinat Joie de Vivre est toujours en situation difficile. Vérone et Mickenlove ont besoin de soins.

 

 

Vérone ne va pas bien, il semble souffrir de collagénose. Il a actuellement le genou, sa cheville droite ainsi que les deux poignets cassés. Il a du "jeu" entre ses membres, ses articulations se cassent et se déforment. Il a donc été plâtré des deux bras et d'une jambe (c'est ce que l'on voit sur les photos). Un orthopédiste s'occupe de lui, mais ses soins ne sont pas gratuits. Et il faut aussi payer les radios, les plâtres, les consultations etc.

 

Mickenlove a également besoin de soins et de même, il faut les payer.


Ces frais s'ajoutent au fonctionnement ordinaire de l'orphelinat, qui est un défi quotidien: la génératrice qui lâche et c'est vite très difficile.


Mi-mars nous avons fait un virement de 5000 francs à l'orphelinat, une aide rapide dont ils avaient grand besoin. MERCI à vous de rendre cela possible!


* * * * * * * * * * * *


Lundi 23 mars, Vérone est entré à l'hôpital de Port-au-Prince. Il a subi une anesthésie partielle qui a permis de replacer sa jambe dont la déformation devient très dangereuse et peut écraser ou sectionner les vaisseaux et les nerfs. Son plâtre a également été remplacé.

 

Une bien lourde opération pour un faible petit garçon... Mais heureusement tout s'est bien passé. Vérone a bien supporté l'anesthésie et la jambe a retrouvé sa place.




Octobre-novembre 2014

Une nouvelle vidéo de l'orphelinat Joie de Vivre:


Octobre 2014: mauvaise passe


Les nouvelles de l'orphelinat ne sont pas très bonnes.

 

Il est difficile pour les responsables de joindre les deux bouts. Elles rencontrent de nombreuses difficultés: du matériel qui "lâche", plus d'électricité car elles se sont fait voler un disjoncteur. Le paratonnerre lui aussi a disparu, la voiture qui chauffe trop, etc... beaucoup de difficultés matérielles qui demandent un financement.

Du coup, l'argent doit être trouvé pour continuer de faire vivre les 19 enfants. Il faut donc faire des économies un peu partout: les enfants mangent plus de riz, moins de viande. Les poivrons et les oignons ont disparu de leur alimentation, le lait également. Les cours d'anglais eux aussi ont été abandonnés.

 

Les enfants vont toujours à l'école, mais par manque de moyens, certains devront peut-être arrêter. Les responsables de l'orphelinat cherchent des parrains pour financer la scolarité, sans quoi certains enfants devront abandonner.


Faire des économies pour pouvoir continuer mais toujours avec la certitude que cela ira, que les enfants qui vivent là pourront continuer à être soignés, nourris, aimés...

 

Vérone ne va pas bien

Vérone, le petit garçon renversé par une moto-taxi il y a plusieurs mois en se rendant à l'école ne va pas bien. Espoir pour Eux avait payé une opération nécessaire de sa jambe l'année passée. Mais malgré cela Vérone ne remarche pas. Pire, il peine à vivre, car il est atteint de tuberculose et de rachitisme. Il visite des médecins mais personne ne sait comment l'aider. Il se rend à la physiothérapie trois fois par semaine sans amélioration.


Depuis quelque temps, Vérone s’essouffle très facilement et mange très peu. Sa cage thoracique comprime ses poumons et son estomac. Il aurait besoin de soins spéciaux, mais pour l'instant personne en Haïti n'a pu l'aider.

 

C'est véritablement une période difficile pour l'orphelinat Joie de Vivre. Nous les aidons au mieux en cherchant des solutions avec eux et en les soutenant financièrement. MERCI à vous qui nous soutenez!

Décembre 2013: le voyage de Noémie

 

Noémie Rondez, une jeune fille de 21 ans qui devait effectuer un stage pour son école, s'est rendue par le biais d'Espoir Pour Eux en Haïti, à l'orphelinat Joie de Vivre, pendant cinq semaines.

 

Lors de son séjour, elle a pu aider les responsables de l'orphelinat à s'occuper des 18 enfants vivant là.

Chaque jour, elle s'est levée à 5h30 pour préparer et administrer les médicaments des enfants (la plupart ont entre 7 et 14 pilules à avaler quotidiennement). Il faut réveiller les enfants à 6 h, puis passer en moyenne 30 mn pour administrer les médicaments. Certains les vomissent, d'autres pleurent car ils savent que les médicaments vont leur donner des effets secondaires très désagréables, d'autres encore les crachent. Souvent il faut recommencer plusieurs fois.

 

Noémie s'est rendue à plusieurs reprises dans les hôpitaux avec les enfants pour les rendez-vous mensuels de plusieurs d'entre eux sous le programme anti-rétroviral (env. 8 heures d'attente à chaque visite).

 

Elle a fait des exercices de physiothérapie avec plusieurs enfants chaque jour, dont Vérone qui ne marche toujours pas et a perdu toute sa musculature depuis son immobilisation liée à son opération (financée par EPE).

 

Elle s'est également beaucoup occupée des enfants atteints de handicaps.

 

Elle a lavé les enfants, les a soignés, endormis, elle a donné des cours à l'école de l'orphelinat, a joué avec eux, les a "dorlotés".

 

Noémie a travaillé en moyenne 15-17h par jour pendant les cinq semaines.

 

Les membres de l'association Espoir Pour Eux la remercient pour tout le travail effectué et l'amour qu'elle a donné.

Les enfants et les responsables de l'orphelinat n' oublieront jamais ce soleil venu de Suisse.

 

Espoir Pour Eux a financé l'achat de 18 matelas pour les enfants; certains en avaient de très très vieux, d'autres n'en n'avaient pas.

 

Des nouvelles de Vérone


Les médecins ont retiré les deux tiges restantes dans son pied. Il a toujours son plâtre mais peut maintenant rester assis, de préférence en gardant la jambe surélevée. Il a la chance de s'être fait prêter une chaise roulante, ce qui lui permet de se déplacer et lui donne le sourire.
Vérone va bien.

 

 

 

25 juin 2013: l'opération de Vérone

Il a fallu casser le tibia pour le redresser et mettre des tiges en métal. Tout s'est bien passé.

 

Au départ Vérone devait rester 48h à l'hôpital mais y est resté deux semaines et demie. Un employé de ASAM est resté avec lui pendant tout ce temps, jour et nuit. Personne d'autre ne s'occupait de lui en dehors des visites des médecins. Chaque jour l'employé de ASAM devait aller lui acheter de la nourriture dans Port au Prince ainsi que des médicaments.

 

 

L'hôpital est à environ 1h30 de route de l'orphelinat; il y a donc eu beaucoup de dépenses de moto-taxi car chaque jour c'était un employé différent... Il est impossible de se laver à l'hôpital, tellement les lieux sont insalubres; de plus, veiller un enfant à chaque instant est usant...

 

 

 

Actuellement, Vérone va bien. Il a un plâtre et ne peut pas encore  marcher. Il est fatigué d'être toujours assis, immobile, il semble avoir maigri malgré une alimentation saine.

 

Un médecin américain qui a vu Vérone pense qu'il souffre de rachitisme. Les examens nécessaires pour confirmer ou non ce diagnostic doivent être faits afin de pouvoir soigner au mieux cet enfant.

 

 

 

L'orphelinat Joie de Vivre a beaucoup de besoins, d'autres enfants à nourrir et à soigner. Des enfants ont besoin de soins liés à la malnutrition ou au sida.

 

Une école s'ouvre cette année, en septembre; là aussi, il faut des fonds pour la faire tourner...

 

Une nouvelle génératice est nécessaire ainsi qu'un frigo et des batteries. 

 

Chaque jour les besoins sont importants...

 

Espoir Pour Eux est à la recherche perpétuelle de fonds pour soutenir l'orphelinat ainsi que l'école.


MERCI à vous qui nous soutenez!

ASAM, orphelinat Joie de Vivre

 

Deux femmes, Sylvie et Angèle Drisdelle. Elles sont situées à Santo 25, Santo, Port-au-Prince, Haiti.

Elles ont ouvert un orphelinat, nommé Orphelinat Joie De Vivre (OJDV), visant à soigner et offrir une meilleure vie à des orphelins atteints du sida. Elles leur offrent la chance de recevoir la médication nécessaire, une meilleure alimentation, éducation et une meilleure estime de soi. Elles leur apprennent à avoir confiance en la vie.

Actuellement, l'orphelinat accueille 16 enfants. Ils ont entre 2 et 15 ans, il y a six garçons et dix filles.

 

Neuf d'entre eux vont terminer leur année scolaire au mois de juin. Au mois de septembre, ils seront 14 à l'école!

Seul Jésula, la petite de deux ans, et Jean-Eddy, un garçon de 4 ans qui a une paralysie cérébrale, n'iront pas à l'école.

 

Après une très mauvaise expérience avec l'école nationale d'Haiti, Sylvie et Angèle ont décidé de se lancer dans un nouveau projet, de bâtir une école à l'orphelinat pour le mois de septembre. Une dizaine d'enfants d'un autre orphelinat vont se joindre à leurs enfants pour l'école. Il y aura quatre classes: kindergarten, 1re, 2e et 3e .Deux abris seront construits pour protéger les enfants contre le soleil et la pluie dès qu'elles auront trouvé les fonds.

 

Comme elles le mentionnent plus en détail dans leur blog (haiti-asam.blogspot.com), elles ont un garçon de six ans qui ne marche pas très bien depuis sa naissance. Beaucoup de démarches ont été faites et il est maintenant capable de mettre ses pieds droit et de marcher un peu avec l'aide d'appareils et d'une marchette.

 

Elles ont un autre garçon de 8 ans, qui s'est fracturé l'os du pied droit et qui est en béquilles depuis la fin du mois de février. Sa plaque de croissance a été atteinte et il doit faire une grosse et délicate opération pour entrer des tiges de métal dans son pied avec un appareil de métal qui pourra être utilisé pour faire grandir son os...

 

Espoir Pour Eux va financer cette opération.

Enregistrer

Blogged facebook del.icio.us digg Google Bookmarks LinkedIn Live.com Myspace twitter yahoo Email
RECHERCHER